Vous avez dit : « vinyasa yoga » ?

flexion

 

Un jour au studio où j’enseigne à Paris, une personne est venue me voir à la fin d’un cours pour me demander : « Au fait, c’est quoi vraiment le vinyasa yoga ? ».

Aussi, j’ai décidé d’écrire ce petit article afin de lui répondre et éclairer aussi les personnes qui veulent comprendre la signification de « vinyasa yoga ». C’est l’occasion de rappeler qu’une « once de pratique, vaut mieux qu’une tonne de théorie ». Aussi, je ne peux que vous encourager à venir pratiquer le vinyasa yoga.

Cliquez sur COURS afin de découvrir le planning des cours collectifs que je donne à Paris aux Studios Gérard Arnaud Yoga.

Dans le monde qui est le notre aujourd’hui, le mot yoga ne suffit plus. On ne fait plus du yoga, on pratique le yoga quelque chose ou le quelque chose yoga. Asthanga yoga, vinyasa yoga, yin yoga, raja yoga, flow yoga, shadow yoga, Jivamukti yoga. On en oublierait presque que le yoga est un état. Pratiquer une méthode de yoga est une chose, être dans le yoga, bien autre chose. Faire des postures de yoga n’a pas grand chose à voir avec le fait de pratiquer le yoga, même si d’un point de vue extérieur cela se ressemble. Les asanas (postures de yoga) ne sont que la partie émergée (visible) de l’iceberg (1/8 ème).

Cliquez sur  STAGES pour découvrir les futures retraites de yoga que j’animerai prochainement en France et à l’étranger.

Vinyasa est un terme en sanskrit. Et comme rien n’est jamais simple, ce mot a plusieurs sens. Vinyasa est composé de 2 racines sanskrites : « nyasa » signifie en sanskrit « placer » et la racine « vi » signifie « d’une manière spécifique ». On peut donc définir le vinyasa yoga comme une série de postures et de contre-postures reliées les unes ou autres au cours de laquelle le mouvement et la respiration sont intimement liés conduisant à une « conscience en mouvement ».

Le souffle et le mouvement sont intimement liés de sorte que chaque action entraîne l’autre. 

« Faîtes les vinyasa »

Exemple de vinyasa en 3 temps le plus couramment utilisé dans la pratique.

On descend en chaturanga dandasana (pompe en bas coudes serrés prêts des côtes, épaules vers l’arrière, omoplates éloignées et ramenées vers le bas du dos) sur une expiration, puis se déclenche naturellement l’inspiration, le mouvement se met en place et on entre doucement dans urdhva mukha svanasana (posture du chien tête en haut), puis l’expiration se déclenche et on entre dans adho mukha svanasana (posture du chien tête en bas). Ainsi, on a relié le mouvement sur la respiration ou inversement puisque l’un et l’autre sont reliés.

Il est plus agréable de laisser sa respiration s’exprimer et de faire que le mouvement suive sa respiration, la respiration devenant ainsi le moteur de vos actions. On peut aussi suivre un rythme donné par un enseignant sans toutefois aller au-delà de ses capacités physiques et respiratoires. Il faut trouver ce qui est juste et adapté à votre corps et constitution du moment.

De manière générale, les inspirations sont liées aux mouvements ascendants et d’ouverture de la face antérieure du corps. Les expirations sont liées aux mouvements qui vont vers l’avant tels que les flexions avant, on encore dans les mouvements de torsions qui viennent comprimer le ventre.

“Faîtes les vinyasa” est une phrase que l’on entend souvent dans un cours de vinyasa yoga. On l’utilise pour indiquer une séquence spécifique de vinyasa (chaque unité « mouvement-respiration » correspondant à un vinyasa) qui sert de mécanisme de lien pour entrer ou sortir d’une posture, ou lier deux postures entre elles. J’ai souvent l’occasion de rappeler que les entre-postures sont des postures. Dans la pratique du vinyasa yoga, l’idée est de fondre les postures en une seule et même posture dans une recherche de fluidité et d’ajustements précis. On entre ainsi dans une sorte de danse de postures mais il s’agit de pratiquer le yoga et non pas rechercher une chorégraphie. Nous sommes plus dans une recherche énergétique qu’esthétique même s’il peut se dégager de la pratique une certaine grâce et de la légèreté. Le yoga n’est pas fait pour être regardé mais partagé.

Le choix des mouvements correspond typiquement à des contre-poses qui aident à équilibrer les effets des asanas et ouvrir les canaux énergétiques. Ces vinyasas permettent au corps de revenir au point mort, de retrouver un alignement neutre, afin que l’on puisse ressentir pleinement les effets énergétiques de la pratique.

Il y a donc plusieurs séquences de vinyasa possibles. A la différence de l’Asthanga yoga codifié par Sri K. Pattabhi Jois, les séries de vinyasa yoga ne sont pas figées. Elles sont le fruit de la pratique et de l’expérience acquise par l’enseignant. Seulement attention, être créatif pourquoi pas ? Mais encore faut-il être sincère et s’avoir s’adapter aux élèves que vous avez devant vous.  

Voilà, j’espère vous avoir éclairé. Il ne vous reste plus qu’à faire l’expérience du vinyasa yoga et donc de le pratiquer.

Bonne pratique à toutes et à tous. Namasté..

 

 

 

 

 

 

 

 

0 Réponses à “Vous avez dit : « vinyasa yoga » ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




gallass |
Love cougar - Pour les amou... |
ccomvousvoulez |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rjrosso
| natheco
| diely