STAGE DE YOGA EN INDE DU SUD

Du dimanche 3 au dimanche 10 février 2019

IMG_2640 IMG_0892 - copie

Je vous invite à me rejoindre en février prochain, en Inde du sud, au Kerala, le pays des cocotiers.

Au sud de Kannur, région peu touristique du nord du Kerala, j’ai découvert un endroit merveilleux que j’ai eu envie de partager avec vous à l’occasion d’un stage de yoga d’une semaine.

L’hôtel est une guest-house de 8 chambres pouvant accueillir 16 stagiaires. Il est situé au coeur d’un jardin de cocotiers avec vue et accès direct à la plage.

Les plages désertes de Thottada et de Kizhunna vous tendent les bras et vous offrent leurs étendues de sable. La baignade y est un délice.

L’hébergement se fera en chambre double (6 chambres).

Une grande chambre peut accueillir 4 personnes.

L’accueil se fera le dimanche 3 février dans la journée. Le stage se terminera après le brunch le dimanche 10 février.

Au programme du lundi 4 au dimanche 10 février au matin :

De 7h30 à 10h00 : pratique du yoga (pranayama /vinyasa yoga / ateliers)

10h15 : petit-déjeuner / brunch

Temps libre après le brunch jusque 17h. 

17h-18h30 : pratique du yoga (hatha yoga / yin yoga / méditation)

19h30 : dîner

Tarif : 650 euros tout compris (hébergement en chambre double + demi-pension sur 8 jours / 7 nuits + enseignements sur 7 jours).

E60C92B9-6129-428C-AC4B-658C17B1637D (1)

Possibilité sur place : plage, farniente, massage ayurvédique, visite de la ville de Kannur, du Fort Saint- Angelo, bakwaters, Theyyam (danse rituelle).

Le tarif ne comprend pas les billets d’avion et le transport entre l’aéroport de Kannur ou Calicut et l’hôtel.

Informations

- N’oubliez pas d’apporter votre tapis de yoga + sangle + support + votre passeport et visa en cours de validité.

Pour réserver votre billet d’avion, je vous recommande les services de Henri Gracias de l’agence de voyage, Chearan Travels située à Paris, 4 rue Cail 75010 Paris.

Si vous restez moins de 60 jours en Inde, vous pouvez faire une demande de e-visa.

Pour réserver votre stage, merci de me contacter par mail : benoitlegourrierec@gmail.com

Toute inscription sera confirmée après réception des arrhes d’un montant de 250 euros.

Attention : l’acompte de 250 euros est non-remboursable. Je vous recommande donc de souscrire une assurance annulation pour votre billet d’avion, ainsi qu’une assurance voyage.

Le solde de 250 euros devra être régler au plus tard au 15 décembre 2018.

150 euros seront à régler sur place à votre arrivée.

Namasté.

 

Om purnam-adah purnam-idam…

« Om purnam-adah purnam-idam

purnaat purnam-udacyate.

purnasya purnam-aadaaya,

purnam-eva-avashishyate

Om shanti, shanti, shanti »

Image de prévisualisation YouTube

Traduction : 

« Om Ceci est la vérité visible, cela est la vérité invisible. Ces vérités forment la Réalité : le Tout. Le Tout est projeté du vide, Tout demeure dans la plénitude. Om paix, paix, paix. »

“Quand nous ressentons la totalité de notre être, nous nous sentons Un avec le Tout. Quand nous nous sentons Un avec l’univers, nous sommes conscients que nous formons un être entier.

Assis ou couchés, immobiles, nous pouvons à tout moment entrer en contact avec  notre corps, le transcender, nous fondre dans notre souffle, dans l’univers, nous sentir comme des unités englobées dans d’autres totalités plus grandes. Cette sensation d’interconnexion apporte le sentiment d’appartenir au monde, d’être une partie du tout, d’être chez soi partout. En réfléchissant et  en nous émerveillant  devant l’éternité qui transcende la naissance et la mort, nous expérimentons simultanément le passage éphémère de notre existence sur la Terre, l’impermanence de nos liens avec le corps, avec les autres. Appréhendant directement notre globalité à travers la pratique de la méditation, nous réussirons peut-être à accepter la réalité, à comprendre les choses et les êtres en profondeur et avec plus de compassion, atténuant ainsi notre angoisse et notre désespoir.“ Jon Kabat-Zinn

« La méditation survient, on ne la provoque pas… Prenez simplement conscience de ce que vous pensez, de ce que vous faîtes, rien d’autre. Ainsi commence le voyage : le voyage que la conscience doit entreprendre pour découvrir  cette beauté qui n’a pas de mot. Ce voyage est la méditation. Krishnamurti

La méditation n’est pas quelque chose vers quoi l’on monte, mais quelque chose qui descend sur vous. Vimala Thakar

Vous avez dit : « vinyasa yoga » ?

flexion

 

Un jour au studio où j’enseigne à Paris, une personne est venue me voir à la fin d’un cours pour me demander : « Au fait, c’est quoi vraiment le vinyasa yoga ? ».

Aussi, j’ai décidé d’écrire ce petit article afin de lui répondre et éclairer aussi les personnes qui veulent comprendre la signification de « vinyasa yoga ». C’est l’occasion de rappeler qu’une « once de pratique, vaut mieux qu’une tonne de théorie ». Aussi, je ne peux que vous encourager à venir pratiquer le vinyasa yoga.

Cliquez sur COURS afin de découvrir le planning des cours collectifs que je donne à Paris aux Studios Gérard Arnaud Yoga.

Dans le monde qui est le notre aujourd’hui, le mot yoga ne suffit plus. On ne fait plus du yoga, on pratique le yoga quelque chose ou le quelque chose yoga. Asthanga yoga, vinyasa yoga, yin yoga, raja yoga, flow yoga, shadow yoga, Jivamukti yoga. On en oublierait presque que le yoga est un état. Pratiquer une méthode de yoga est une chose, être dans le yoga, bien autre chose. Faire des postures de yoga n’a pas grand chose à voir avec le fait de pratiquer le yoga, même si d’un point de vue extérieur cela se ressemble. Les asanas (postures de yoga) ne sont que la partie émergée (visible) de l’iceberg (1/8 ème).

Cliquez sur  STAGES pour découvrir les futures retraites de yoga que j’animerai prochainement en France et à l’étranger.

Vinyasa est un terme en sanskrit. Et comme rien n’est jamais simple, ce mot a plusieurs sens. Vinyasa est composé de 2 racines sanskrites : « nyasa » signifie en sanskrit « placer » et la racine « vi » signifie « d’une manière spécifique ». On peut donc définir le vinyasa yoga comme une série de postures et de contre-postures reliées les unes ou autres au cours de laquelle le mouvement et la respiration sont intimement liés conduisant à une « conscience en mouvement ».

Le souffle et le mouvement sont intimement liés de sorte que chaque action entraîne l’autre. 

« Faîtes les vinyasa »

Exemple de vinyasa en 3 temps le plus couramment utilisé dans la pratique.

On descend en chaturanga dandasana (pompe en bas coudes serrés prêts des côtes, épaules vers l’arrière, omoplates éloignées et ramenées vers le bas du dos) sur une expiration, puis se déclenche naturellement l’inspiration, le mouvement se met en place et on entre doucement dans urdhva mukha svanasana (posture du chien tête en haut), puis l’expiration se déclenche et on entre dans adho mukha svanasana (posture du chien tête en bas). Ainsi, on a relié le mouvement sur la respiration ou inversement puisque l’un et l’autre sont reliés.

Il est plus agréable de laisser sa respiration s’exprimer et de faire que le mouvement suive sa respiration, la respiration devenant ainsi le moteur de vos actions. On peut aussi suivre un rythme donné par un enseignant sans toutefois aller au-delà de ses capacités physiques et respiratoires. Il faut trouver ce qui est juste et adapté à votre corps et constitution du moment.

De manière générale, les inspirations sont liées aux mouvements ascendants et d’ouverture de la face antérieure du corps. Les expirations sont liées aux mouvements qui vont vers l’avant tels que les flexions avant, on encore dans les mouvements de torsions qui viennent comprimer le ventre.

“Faîtes les vinyasa” est une phrase que l’on entend souvent dans un cours de vinyasa yoga. On l’utilise pour indiquer une séquence spécifique de vinyasa (chaque unité « mouvement-respiration » correspondant à un vinyasa) qui sert de mécanisme de lien pour entrer ou sortir d’une posture, ou lier deux postures entre elles. J’ai souvent l’occasion de rappeler que les entre-postures sont des postures. Dans la pratique du vinyasa yoga, l’idée est de fondre les postures en une seule et même posture dans une recherche de fluidité et d’ajustements précis. On entre ainsi dans une sorte de danse de postures mais il s’agit de pratiquer le yoga et non pas rechercher une chorégraphie. Nous sommes plus dans une recherche énergétique qu’esthétique même s’il peut se dégager de la pratique une certaine grâce et de la légèreté. Le yoga n’est pas fait pour être regardé mais partagé.

Le choix des mouvements correspond typiquement à des contre-poses qui aident à équilibrer les effets des asanas et ouvrir les canaux énergétiques. Ces vinyasas permettent au corps de revenir au point mort, de retrouver un alignement neutre, afin que l’on puisse ressentir pleinement les effets énergétiques de la pratique.

Il y a donc plusieurs séquences de vinyasa possibles. A la différence de l’Asthanga yoga codifié par Sri K. Pattabhi Jois, les séries de vinyasa yoga ne sont pas figées. Elles sont le fruit de la pratique et de l’expérience acquise par l’enseignant. Seulement attention, être créatif pourquoi pas ? Mais encore faut-il être sincère et s’avoir s’adapter aux élèves que vous avez devant vous.  

Voilà, j’espère vous avoir éclairé. Il ne vous reste plus qu’à faire l’expérience du vinyasa yoga et donc de le pratiquer.

Bonne pratique à toutes et à tous. Namasté..

 

 

 

 

 

 

 

 

12



gallass |
Love cougar - Pour les amou... |
ccomvousvoulez |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rjrosso
| natheco
| diely