Archive pour le Tag 'yoga paris'

ATELIER AU STUDIO BIPED

Samedi 17 novembre de 14h30 à 17h30

IMG_0137 (1) - copie

Le nombre de places est limité. Je vous invite à vous inscrire par mail afin de réserver votre place.

Studio Biped (Micadanses) : 16 rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris

Tarif : 35 euros.

Inscription par mail : benoitlegourrierec@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver et de vous guider dans votre pratique.

 

 

 

LE YOGA DANS TOUS SES ETATS

IMG_3038

Il ne vous a certainement pas échappé que le yoga est à la mode. Pour des raisons commerciales mais aussi du fait du manque de reconnaissance officielle, certains n’hésitent pas à s’emparer du phénomène au risque de transformer radicalement une discipline que certains voudraient conserver dans du formol.

Le yogi Krishnamacharia, disait ceci : « Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au yoga, mais le yoga qui doit s’adapter à chaque personne ».

Krishnamacharia est le père du yoga contemporain. Il a formé dans les années 1945, BKS Iyengar et Pattabhi Jois qui ont largement permis la diffusion du yoga en occident avec leur méthode respective, l’Iyengar Yoga et l’Asthanga yoga.

Aujourd’hui, je ne vous apprend rien si je vous dis que dans notre société, le marketing est roi. Nous ne sommes pour certains plus des personnes mais des consommateurs potentiels.

S’il y a encore 20 ans, on faisait du yoga, aujourd’hui on fait du yoga quelque chose ou du quelque chose yoga. On s’adonne à une méthode de yoga, on pratique, passant parfois de l’une à l’autre. Pourquoi pas ?

Cependant, il est bon de rappeler que la méthode n’est qu’un moyen, un support sur le chemin du yoga.

Vinyasa, Asthanga, Anusara, Iyengar, Jivamukti, Sivananda, Bikram, Kundalini, Power, yin… Voici un petit éventail des méthodes de yoga disponibles. Il y aurait semble-t-il, 80 méthodes de yoga dans le monde. Difficile pour qui veut commencer le yoga de choisir la méthode de yoga qui lui convient.

Le yoga est à la mode, parfois victime de la mode et c’est bien là le problème car qui dit mode, dit « tendance » et à force de vouloir se différencier, certains n’hésitent pas à transformer une discipline qui certes n’a jamais cessé d’évoluer mais qui aujourd’hui est peut-être menacée par un manque d’éthique.

La preuve, les marques de sport se sont emparées du phénomène et font avec le yoga ce qu’elles veulent pour mieux vendre leurs vêtements et autres produits.

Ainsi, Nike a déposé le Nike dynamic yoga, Adidas a inventé le Adidas yoga disponible au Club Med Gym et Reebok, le Rebel yoga. Du coup, permettez de poser la question : « Peut-on pratiquer le Rebel yoga avec un short Nike au Club Med Gym ? ». 

Aux Etats-Unis, certains ont même réussi à breveter une série de postures de yoga. Mais pas seulement aux USA, puisque selon l’institut privé sur la propriété intellectuelle Brain League IP Services, basé à Bangalore et cité par le journal indien DNA India, il existerait plus de 3200 brevets ou demandes de brevets liées au yoga dans le monde.

C’est pourquoi depuis 2008, une centaine de chercheurs, savants, spécialistes du yoga, professeurs, philosophes ou historiens, réunis à Delhi, dressent l’inventaire du yoga dans la Bibliothèque numérique des savoirs traditionnels. L’idée, selon Vinod Kumar Gupta, n’est pas de breveter le yoga, mais d’empêcher que d’autres ne le fassent.

Il ne m’appartient pas de dire que telle méthode est meilleure qu’une autre. Vous devez trouver la méthode et le professeur qui vous convient. Tout est affaire de rencontres.

Seulement, il me semble utile de rappeler que le yoga n’appartient à personne et c’est pour cela qu’il appartient à tout le monde. Le yoga est un état et le plus beau c’est de le partager. Vouloir se l’accaparer et le figer, c’est la meilleure manière de le voir mourir.

Bonne pratique.

 

 

 

 

 




gallass |
Love cougar - Pour les amou... |
ccomvousvoulez |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rjrosso
| natheco
| diely